mercredi 19 mars 2008

Jedi's links [6]

J'ai complètement oublié la semaine dernière de vous livrer ma collection de liens. Cette semaine je la livre donc avec un jour d'avance histoire de me faire pardonner. En même temps personne n'est venu se plaindre... A croire que cela n'intéresse pas grand monde par ailleurs.

Je tiens à remercier la communauté des profs de SES qui me fait découvrir une tonne de contenus passionnants sur le web. On est plus intelligent à plusieurs, ça se confirme. Près de la moitié des liens de ce Jedi's links m'ont été indiqués par des collègues.

Archive video
Si vous voulez revoir Braudel parler des Economies-monde, le jeune Pierre Bourdieu évoquer sa théorie de la distinction et Max Gallo avec des cheveux (étrangement ressemblant au personnage principal du dernier film des frères Cohen), alors jetez vous à corps perdus dans le visionnage de cette pépite exhumée des archives de l'INA par le LibéLabo :
Apostrophes, L'historien le sociologue et le romancier, 21/12/1979

Passages d’anthologie garantis, avec une explication sur les relations entre sociologie et histoire par Fernand Braudel qui vaut le détour. [mode nostalgie on] La télé c'était mieux avant, les gens avaient le temps de se parler, ils étaient pas coupés toutes les trente secondes par l'animateur [mode nostalgie off]. D'ailleurs Bernard Pivot avait des faux airs de Mr Bean dans les années 70.

Sortie
L’OCDE vient de lancer un Wiki consacré aux inégalités hommes-femmes. Déjà une mine d’information qui devrait s’étoffer avec le temps. A suivre de près. Pour l’instant le site est intégralement en anglais, peut-être qu’une version française verra le jour.

Regards croisés sur l’économie vient de sortir son troisième numéro : Comprendre la finance contemporaine ?

Actu/Archive
Un petit billet d’Olivier Bouba-Olga sur le site Débat2007 (paru il y a plus d’un an) à propos de la théorie de l’électeur médian, qui permet par extension de comprendre à la fois pourquoi F. Bayrou pense pouvoir être le roi du Monde politique en étant au centre du centre, mais également pourquoi il perdra toujours tant qu’il y aura deux tours de scrutin aux élections françaises.

Article
Dans Le Monde, l’éditorialiste Bertrand Le Gendre signe un article plutôt équilibré je pense, ayant pour titre Faut-il brûler Wikipedia ?

Radio
L’économie en question, émission diffusée le 17 mars sur France Culture, que l’on peut écouter en ligne ou en podcast. L’émission porte sur l’ouvrage dirigé par Philippe Askenazy et Daniel Cohen, 27 questions d’économie contemporaine, à paraître ce jeudi 20 mars. Un petit tour d’horizon bien sympathique.

Sur les blogs
Un billet d’Alexandre Delaigue sur Eco-comparateur à propos de la crise financière actuelle et plus précisément la chute de la banque d’affaire Bear Stearns. Ou comment il est devenu particulièrement facile de « faire sauter la banque ».

5 commentaires:

Une lectrice silencieuse a dit…

"A croire que cela n'intéresse pas grand monde par ailleurs."

Je ne sais pas si ça intéresse grand monde, mais ça m'intéresse, moi. Merci. :)

Denis Colombi a dit…

"On est plus intelligent à plusieurs, ça se confirme."

Moi, ma théorie a toujours été que l'intelligence d'un groupe d'individu se calcule en divisant l'intelligence du plus bête par le nombre de personne dans le groupe. Mais bon, j'ai pas encore tenter la vérification empirique.

Pierre Maura a dit…

Ben regarde nos élèves, quand on les fait travailler par deux, ils trouvent plus de choses que s'ils avaient travaillé seul dans leur coin, à quatre on doit encore avoir des rendements croissants, mais au-delà généralement on perd beaucoup en productivité, c'est vrai ;-)

Un homme politique dont j'apprécie l'action dirait "on est plus intelligents à plusieurs autour d’une table que seul dans sa tour d’ivoire". Bon faut que j'arrête, je risque d'outre passer mon devoir de réserve, n'est ce pas.

Gizmo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Fr. a dit…

Raaaaah, mais pourquoi toujours Bayrou dans le rôle de l'entité C du paradoxe de Condorcet ? Il y a une grosse partie de l'électorat de gauche qui ne le place pas dans ses préférences transitives, ça ne marchera jamais cette explication !

Certes, c'est le seul truc un peu (1) sérieux (2) mais amusant que la science électorale ait jamais conçu, la plupart de ses analyses répondant rarement aux deux propriétés en même temps, mais quand même…