vendredi 5 octobre 2007

ADN et famille

Petite mise en perspective de deux textes de nature presque semblable : un extrait de projet de loi, et un extrait de Bulletin Officiel du Ministère de l'Education Nationale. L'un a une valeur juridique reconnue, l'autre est en passe de connaître la même issue.

Projet de loi modifié par le sénat relatif à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile. Article 5 :
Le demandeur d'un visa pour un séjour de longue durée supérieure à trois mois (...) ressortissant d'un pays dans lequel l'état civil présente des carences peut (...) demander que son identification par ses empreintes génétiques soit recherchée afin d'apporter un élément de preuve d'une filiation déclarée avec la mère du demandeur de visa… Les agents diplomatiques ou consulaires saisissent sans délai le tribunal de grande instance de Nantes, pour qu'il statue, après toutes investigations utiles et un débat contradictoire, sur la nécessité de faire procéder à une telle identification (...). Ces analyses sont réalisées aux frais de l'État

B.O.hors-série n° 6 du 29 août 2002 (Programme officiel de l'enseignement de sciences économiques et sociales en classe de 2nde)

La famille : une institution en évolution : diversité des formes familiales, relations de parenté, ménage. L'étude de la famille devrait permettre aux élèves de relativiser leurs propres représentations de la famille et de comprendre son évolution. On montrera, sans développements approfondis puisque cette question sera reprise en classe de première, que la famille est une instance de socialisation. Il s'agit simplement de faire comprendre que le processus de socialisation est plus une interaction qu'une inculcation.


"Diversité des formes familiales", "relativiser les représentations"... En fin d'année de seconde, il semble évident pour les élèves que la filiation ne saurait en aucun cas être réduite au seul aspect biologique... Mais pas pour les sénateurs qui ont encore raté une occasion de montrer l'utilité du Sénat dans la Ve République... En attendant le Conseil Constitutionnel.

1 commentaire:

Emmeline a dit…

Quoi ? la socio irait à l'encontre des désirs de M. Mariani ? à mort la socio !!! (oui, oui, la rédactrice de ce commentaire est biaisée...)