jeudi 28 juin 2007

Paye tes résultats du bac !!!

C'est le moment de crier au scandale.

Voici un communiqué du SE-UNSA à propos du retour des marchands d'angoisse.

"Le SE-UNSA dénonce le caractère scandaleux des pratiques de certaines académies en matière de communication des résultats au baccalauréat. En effet, celles-ci communiquent à des entreprises privées les fichiers des résultats la veille de l’affichage dans les centres d’examen. Ces entreprises donnent alors un accès anticipé aux résultats aux candidats qui acceptent de payer leur service en ligne (3 euros dans les académies de Dijon, Versailles et Nantes par exemple).

Le SE-UNSA dénonce l’inégalité créée par ce système entre les candidats et rappelle le principe intangible de la gratuité d’accès aux résultats à des examens nationaux. Les jeunes et leurs familles n’ont pas à supporter le coût de la sous-traitance au privé de la communication de ces résultats.

Le SE-UNSA exige du ministère qu’il fasse immédiatement cesser ces pratiques indignes du service public d’éducation."



Du côté de la FCPE, on dénonce le fait que les candidats au bac soient sollicités par de la pub via SMS :
"D’autres rectorats, eux, ont visiblement cherché à favoriser l’exploitation commerciale en ligne des résultats par des entreprises privées, en retardant l’affichage des résultats devant les établissements, pratique proprement scandaleuse. Ils ont alors invoqué une « licence nationale signée avec des opérateurs privés ».

La FCPE veut savoir s’il existe une convention au niveau national entre le ministère de l’Education nationale et de telles entreprises commerciales et quels en sont les termes exacts.


Dans certaines académies, les candidats vont aussi recevoir des messages écrits sur leurs téléphones portables pour les inciter à aller consulter les résultats sur des sites marchands. Comment ces entreprises ont-elles obtenu les numéros de téléphone portable des candidats, qui sont parfois mineurs ?"

2 commentaires:

Casimir a dit…

Je viens d'apprendre la nouvelle par le biais d'un ex-collègue de l'académie de Nantes.

C'est très surprenant comme idée ! Je me demande ce que ça cache ! Encore !

Manuel a dit…

Ce n'est pas toujours une franche réussite...la preuve en image sur mon blog à cette adresse : http://toujoursplus.hautetfort.com/archive/2006/07/10/la-smeno-se-plante.html