lundi 29 septembre 2008

Lundi noir et Bretton Woods

Ca va pas fort sur les marchés financiers. Le vote du plan Paulson est repoussé jusqu'à au moins jeudi... d'ici là, les places financières risquent de continuer la dégringolade et les faillites bancaires de se rapprocher de la France (voir les derniers rebondissements en Belgique et au Royaume-Uni). Mais faut-il encore le rappeler après les annonces du pompier-pyromane (La France a peur), petits épargnants pas de panique, votre livret A est protégé.

A lire au sujet du fameux slogan "on socialise les pertes, on privatise les profits", un billet sur le blog de mon collègue Arnaud Parienty.

Enfin je me posais la question après avoir entendu Laurent Fabius hier parler de "nouveau Bretton Woods" du sens de cette expression. Il me semble que François Hollande en avait parlé également lors de l'Université d'été du PS au mois d'août, avant que cela ne soit Nicolas Sarkozy qui reprenne à son compte l'expression. Le même Sarkozy qui viendrait de missionner Henri Guaino pour mettre sur pied cette réunion. Quoi qu'il en soit, les derniers à avoir appelé à un nouveau Bretton Woods, ce sont les très sectaires Larouchiste de J. Cheminade. Cela devrait vous mettre la puce à l'oreille.
J'avoue ne pas comprendre... et visiblement je ne suis pas le seul puisque Antoine B. du blog Optimum s'est posé la même question.

Et je me demande, si nouveau Bretton Woods il y a, quel rôle jouera notre Président : celui de John M. Keynes, Harry D. White ou P. Mendès-France ???

2 commentaires:

SocProf a dit…

S'il doit y avoir un nouveau Bretton Woods, ce sera bien different de la premiere edition.

Si on veut parler de gouvernance economique globale, tu penses bien que la Chine, le Japon ou d'autres comme Le Bresil ou l'Inde voudront avoir la voix au chapitre (et pourquoi pas?).

De la meme maniere que l'Organisation Mondiale du Commerce est constamment en conflit entre pays du nord et pays du Sud, toute reorganisation dud systeme financier mondial implique maintenant de nombreux autres acteurs et pas seulement les pays riches.

On peut esperer que des economistes comme Amartya Sen ou James Galbraith ou encore Joseph Stiglitz soient invites d'honneur (avoir des sociologues, ce serait encore mieux mais faut pas rever).

David C. a dit…

Bonjour,

Cheminade l'avait dit! Aujourd'hui écoutez Cheminade!

Je me permet de vous joindre le dernier article de Jacques Cheminade, le seul homme politique français, à avoir fait campagne pour un nouveau bretton woods depuis des années auprès des dirigeant de notre pays.

Depuis quelques jours J. Cheminade déclare aussi:"Nous avons fait le bon diagnostic, en regardant la réalité en face l’hiver dernier. Maintenant, soutenez avec nous ces mesures : c’est le médecin qui fait le bon diagnostic qui rédige la meilleure ordonnance."

David C.
http://david.cabas.over-blog.fr/