mardi 26 février 2008

Un taggeur sachant tagger...

Me suis fait rattraper par la patrouille Colombi... Denis Colombi d'une heure de peine m'a taggé. Whazat ? En gros ça ressemble aux chaînes de courriers du XXe siècle, ou plus proche de nous à une chaîne de mail, sauf que c'est sur des blogs. Un bloggeur a du, un jour, raconter 6 choses insignifiantes sur sa vie et demander à 6 autres bloggeurs de faire de même, raconter 6 choses que les lecteurs du blog ne savent pas. Et ainsi de suite, jusqu'à ce que mon heure arrive. Une fois n'est pas coutume, je vais me plier à cette norme sociale. Mais pas sans tenter d'analyser pourquoi je le fais.

1) Parce que Denis m'a taggé et que j'aime bien lire Denis, donc pour lui faire plaisir, par courtoisie et politesse, je le fais.
2) Parce que ça ressemble à une sorte de rite de passage (la blogosphère a quelque chose de tribal), et que ça n'est pas inintéressant de participer à ce genre d'expérience.
3) Parce que ça ressemble également à un système d'échange. D'échange de lien (hypertexte en l'occurrence), mais aussi d'échange de reconnaissance entre guillemets, et ça rejoint le point 2.
4) Dans la continuité du point 3 ça me rappelle Bronislaw Malinowski, les Trobriandais et le Kula, mais également Marcel Mauss et sa théorie du don. Denis nous a donné 6 éléments de sa personnalité, on ne peut refuser ce don, et on se doit d'une certaine manière de contre-donner. Le don est à la fois la source d'une certaine forme de lien social mais également une relation de pouvoir puisqu'il oblige celui qui reçoit à accepter le don puis à le rendre d'une manière ou d'une autre.

Ne t'inquiète pas Denis, j'ai parlé de Kula et pas de Potlatch, je ne vais pas révéler 7 points et te tagger en retour pour que tu en donne 8. Bref, aucune rivalité à détecter là dedans, juste de la réciprocité.

Allez zou, c'est parti :

#1 : En fait je crois que j'aurai aimé être cartographe. Dès que je découvre une nouvelle contrée, je ne peux pas m'empêcher d'acheter une carte détaillée du coin, au grand dam des personnes qui m'accompagnent.

#2 : D'une certaine manière je pense que c'est lié au point précédent, je suis fasciné par les finistères, les caps, les péninsules... Je rêve de parcourir tous les "bouts" de la planète, je voudrais apprendre à piloter pour les survoler, et à surfer pour communier avec la vague (ça c'est mon côté "Westside")

#3 : et pour finir la série géographe frustré, j'adore les phares ! Ben oui, c'est la dernière maison qu'on trouve au bout de la terre, le phare. D'ailleurs je préfère les phares sur terre aux phares en mer.

#4 : j'aime le moment quand dans la salle des profs tu lance un "t'as entendu ce matin à la radio ?", et tout le monde sait que tu parles de l'invité de France Inter de 8h20... et non pas celui d'RTL de 7h55.

#5 : la première année de sociologie est fascinante, la deuxième douloureuse, la troisième déconcertante, et la quatrième passionnante. Et le reste de votre vie s'en trouve changé. Je veux allez voir comment c'est plus loin...

#6 : mon instrument préféré est la contrebasse... c'est physique autant que musical, c'est un instrument qui ne fait pas seulement vibrer mes tympans mais mon corps tout entier. Et je ne pense pas être le seul dans cette situation. Un physicien pourrait peut être m'expliquer pourquoi les graves nous font vibrer.

Désolé pour ceux qui auront trouvé ce billet déplacé parce qu'un peu hors normes et très inhabituel. Tant mieux si certains sont content d'en savoir un peu plus. I did the job, comme on dit. Merci Denis. A mon tour de passer le témoin. And the winners are :
- Manuel Canevet, de Toujours Plus,
- Nicolas Anoto, de Prof&Militant
- François Briatte, de Boite Noire s'il passe par là.
- Christophe Foraison, de SOS...SES
- Gizmo, mais je pense que c'est peine perdue ; je ne sais pas comment traduire tag en langage Mogwaï.
- et puis je me défile pour le dernier, Denis a déjà vidé ma liste...

7 commentaires:

Gizmo a dit…

Bon, Gizmo va s'atteler à éviter la mort d'un petit chat...

Manuel a dit…

Moi je veux bien répondre, mais elles sont où les questions ?
...et est-ce que par hasard tu n'aurais pas également entendu parler d'une riche héritière ivoirienne qui aurait besoin de mon aide pour gérer une valise de 5 millions de dollars ?

christophe a dit…

Bon alors, j'ai répondu à Pierre, un peu tardivement car j'ai plein de choses à faire en ce moment...Le billet est mis en ligne.

Très flatté d'avoir eu cette pensée !
Merci Pierre (et ce voyage en Argentine alors ^^ ?)

J'ai moi aussi taggé Gizmo.

Pierre Maura a dit…

@manuel : cela illustre une note récente de christophe. Tu as lu le billet en F. C'est dans l'intro du billet : un bloggeur tagué doit à son tour livrer 6 détails personnels que ses lecteurs ne connaissent pas.

@christophe : bientôt des photos sur Flickr ;-)

casy a dit…

Une chaîne joliment relancée.
Comme le principe du kula, c'est vrai.

A la lecture, pour le point n°4, j'imagine une salle des profs assez vivante. De la conversation. Pourquoi pas du débat. De la vie quoi.

A la lecture du point n°5, je confirme. Totalement d'accord. Et notamment sur le fait que ça change la vie.

Bref.

Bonne soirée.
:)

denis a dit…

Salut Couz,

j'ai bien aimé ce billet et j'adhère notamment aux points 4, 5 et 6... Car je l'avoue j'aime aussi le moment en salle des profs où implicitement tout le monde sait que tout le monde écoute la même radio le matin ... (Le signe de la classe en soi).
Sinon pour la contrebasse savais tu qu'elle est alternativement féminine ou masculine selon les langues. LA contrebasse en français devient par exemple IL contrabbasso en italien au grand désespoir du napolitain joueur de contrebasse qui m'a appris cette subtilité... (nostalgie d'Erasmus...)

Bonne journée

Jo a dit…

J'avoue que mes lecteurs ne savent rien de moi. J'ai un "faux" blog, où j'ai fait le pari de raconter ma vie tout en la préservant, me cachant derrière le commode paravent que m'offre autrui.