jeudi 28 août 2008

Jedi's Links [13]

C'est reparti mon kiki.

Cette semaine l'INSEE nous gratifie de ses petites publications bien intéressantes.

Dans le dernier numéro d'Economie et Statistique, on trouve un article particulièrement intéressant sur la démocratisation de l'enseignement supérieur. L'étude statistique a été réalisé grâce aux enquêtes Emploi menées par l'institut, et porte sur une population née entre 1948 et 1977, qui a donc théoriquement terminé ses études (au moins en formation initiale, il reste bien quelques doctorants mais ils se dépêchent de finir leur thèse ;-). On apprend grâce à cette étude que la massification de l'enseignement supérieur s'est bel et bien accompagné d'une démocratisation, mais que cette dernière est par contre de très faible ampleur. En effet la modification de la structure du recrutement de l'enseignement sup a permis à 4% de la dernière génération étudiée (1975-1977) d'obtenir des diplômes qu'ils n'auraient pas eu si la stratification sociale de l'école était restée bloquée comme en 1950. Il y a même des résistances dans certaines filières, le droit ou la médecine par exemple ayant connu sur la période une polarisation sociale accrue en ce qui concerne les filles. A lire donc, même si parfois certains passages sont très techniques.

Dans le même numéro d'E&S, un autre article tout aussi intéressant qui dissèque le phénomène communément appelé "la panne de l'ascenseur social". La population étudiée correspond aux individus nés dans les années 60. Ceux là même qui hurlaient "no future" habillés en pantalon écossais et doc marten's dans les années 80. Ceux là même qui rédigent des bouquins pour exprimer leur mal de vivre de trentenaires. Génération paradoxale, qui a vu son niveau de diplôme s'élever considérablement par rapport à celui de ses parents, mais qui en même temps a connu la panne de l'ascenseur social. L'étude nous montre concrètement comment s'est traduite cette panne en fonction de l'origine sociale des individus : "pour les individus issus des classes populaires, les trajectoires ascendantes sont plus rares, et pour ceux nés dans des milieux sociaux plus favorisés, les trajectoires descendantes se multiplient".

A propos de mobilité sociale, la CFTC nous a pondu un truc énorme. Je kiffe le concept, sorte de Caméra Café qui se déroule dans un ascenseur social en panne justement. Je trouve ça très fort, ça dépoussière un peu ce syndicat. Voyez vous-même (j'ai un petit faible pour l'épisode 5) :


INSEE toujours, mais dans la collec Insee Première, un numéro très pédagogique sur la question de l'emploi, du chômage, de l'inactivité. Attention à ne surtout pas confondre ces deux dernières notions. Les diverses formes de précarité ont bousculé des catégories dont il est devenu délicat de tracer les frontières. Ainsi bon nombre d'individus voient se succéder les périodes de chômage, de sous-emploi (temps partiel subi), d'emplois précaires (intérim, contrats aidés, à durée déterminée), et sont en quelque sorte à la frontière des catégories, prises dans ce que J. Freyssinet a appelé le "halo du chômage".

Toujours sur la question du chômage, un document du CNIS, le Centre national de l'information statistique, sur la définition des indicateurs en matière d'emploi, paru à la suite de nombreuses polémiques sur la conception et la publication des chiffres du chômage en France. A télécharger ici.

Et pour terminer cette liste de liens, deux blogs dont je ne saurai trop vous conseiller la lecture :

Péripolis, deux étudiants en plein dans le système grandes-écoles-élites-de-la-nation nous livrent leurs commentaires géopolitiques, économiques, sociologiques, etc...

The Global Sociology Blog, tenu par un prof de socio français expatrié outre-atlantique. Véritable voyage au pays de l'oncle sam, inside american society.

6 commentaires:

Gizmo a dit…

Merci pour tous ces liens. Si j'étais un peu sérieuse, je mettrais les flux RSS de l'INSEE dans mon agrégateur. En même temps, je me repose sur votre vigilance, qui fait un premier tri, et c'est aussi bien, voire mieux, comme cela.
[Mode troll on]C'est marrant, je trouve un petit lien de parenté entre visuel Jedi, et le visuel Gremlin/Gizmo.[Mode troll off]

SocProf a dit…

Merci pour le lien, Pierre, et pour votre blog qui me permet de rester informee des sciences sociales en France!

Emmeline a dit…

Aaaaaaah ma prof de grec de seconde sur le blog de Pierre M !!!

Pierre Maura a dit…

@gizmo, c'est pas faux, mais je suis pas sur que Joe Dante se soit inspiré de George Lucas :))

@socprof, de rien !

@emmeline, elle est à la CFTC ta prof ? ou bien elle est devenue comédienne ?

ajanim a dit…

Merci pour ces liens et pour le coup de pouce concernant Peripolis! Excellente continuation!

Emmeline a dit…

Nope : elle ressemblait juste de manière frappante à Maître Yoda, une perruque rousse en plus et le teint vert en moins...

(je sais, mes commentaires sont une pollution intellectuelle).